Symbolique, traditions et identités militaires

Ouvrage

Symbolique, traditions et identités militaires

Auteur : Ouvrage collectif sous le direction de Hervé Drévillon et Edouard Ebel

Editeur : Service historique de la Défense

Prix unitaire : 22 euros

Date d'édition: 2020


ISBN 978-2-11-290907

Réference SHD : .


Statut    en vente

> Passer un bon de commande (PDF)

Résumé

L’importance de la fonction symbolique dans les sociétés humaines se révèle sous de multiples éclairages, qui balaient l’ensemble du champ des sciences humaines et sociales. Comme tout groupe professionnel, la société militaire cultive ainsi son patrimoine. Un tour d’horizon des pratiques institutionnelles suffit à mesurer l’extrême diversité des symboles et des traditions pris en charge au sein des armées, qui se déclinent, en effet, à de multiples niveaux : les unités, les armes et subdivisions d’armes, les écoles, les spécialités, les grades, les parcours, les individus… Objet d’histoire et de questionnement d’une grande diversité méthodologique et disciplinaire, la symbolique soulève des interrogations, qui alimentent des traditions savantes et vénérables (vexillologie, phaléristique, etc.). Pour les militaires, ces questions liées aux repères, à l’identité et à la militarité sont essentielles. Cet ouvrage, qui explore les codes mobilisés par les représentations, tente de mieux cerner les usages sociaux qui en sont faits et la manière dont ils s’insèrent, pour ses acteurs et ses observateurs, dans une société militaire.

 

INTRODUCTION, par Hervé Drévillon et Édouard Ebel

 

PREMIÈRE PARTIE : INSIGNES DÉCORATIONS ET EMBLÈMES

LA DIVISION DE LA SYMBOLIQUE DE LA DÉFENSE DU SERVICE HISTORIQUE DE LA DÉFENSE, par Éric Bénard

Les origines des services historiques des armées

Les missions actuelles du DSD

LES EMBLÈMES RÉGIMENTAIRES, UN PATRIMOINE MILITAIRE… ET CIVIL ? L’EXEMPLE DE LA LORRAINE, par Jean-Christophe Blanchard

Identité régimentaire et composition des insignes

Manifestations symboliques des liens unissant régiment et ville de garnison

La question de la mémoire

LE MIROIR AUX VERTUS. LES MILITAIRES ET LES DÉCORATIONS, par Jean-François Dubos

Obéissance et reconnaissance : la décoration comme contrat moral et marque de prise en compte de mérites spécifiques

La constitution d’une identité au sein de la communauté militaire

De l’image à l’identité : les décorations comme éléments d’inscription sociétale

GENDARMERIE ET SYMBOLIQUE MILITAIRE : JE T’AIME, MOI NON PLUS ! par Richard Filmotte

Genèse et essor des insignes dans les armées

Le moment fondamental de la Seconde Guerre mondiale

Un constat de repli

La révolution

LE TRICOLORE : UN SEUL DRAPEAU, TROIS COULEURS, TROIS EMBLÈMES, par Cédric de Fougerolle

Le drapeau tricolore

Le pavillon de marine

Les drapeaux et étendards des unités

Différence de culture

LE BISON, LE LION ET L’HOMME-JAGUAR, LES INSIGNES DANS LES GENDARMERIES DU MONDE, par Benoît Haberbusch

Quels insignes pour quelles gendarmeries ?

Les insignes, une histoire aux multiples facettes

Héraldique ou logo, la variation des codes

À la recherche d’un langage commun

 

DEUXIÈME PARTIE : AFFIRMER LA MILITARITÉ

 

LES SAPEURS-POMPIERS DE PARIS AU XIXe SIÈCLE : UN MODÈLE D’IDENTITÉ MILITAIRE ORIGINALE ? (ANNÉES 1810-1880), par Jacques Bury

Militarisation institutionnelle et « système symbolique »

Recrutement et formation : une « normalisation militaire » ?

Sur le terrain, l’affirmation d’une éthique militaire propre aux soldats du feu ?

Représentations, mémoire et rituels : « morts au feu » et « victimes du devoir professionnel »

LA GARDE NATIONALE DE PARIS ET LE RETOUR DE LA MONARCHIE : TRADITION ET IDENTITÉ DE LA BOURGEOISIE ARMÉE PENDANT LA RESTAURATION EN FRANCE (1814-1830), par Axel Dröber

La symbolique militaire du règne de Louis xviii : entre représentations traditionnelles et codes révolutionnaires (1814-1816)

La mise en scène royaliste de la garde nationale parisienne : l’exemple de la ixe légion

Tradition libérale et identité bourgeoise : la garde nationale au service des institutions constitutionnelles

DÉVELOPPER ET CULTIVER UNE IDENTITÉ MILITAIRE DANS LES RANGS DES GARDES NATIONALES LYONNAISE ET MARSEILLAISE DE 1830 À 1871 : UN PROJET RÉALISABLE ? par Mathias Pareyre

Militariser la Garde nationale

Une identité à la fois marquée par des dimensions civiles et militaires

L’impossible militarisation de la milice, source d’une identité militaire incomplète

L’IDENTITÉ MILITAIRE DES OFFICIERS DE SANTÉ PENDANT LE PREMIER EMPIRE (ARMÉES NAPOLÉONIENNE ET AUTRICHIENNE) par Nebiha Guiga

Services de santé et armées en France et en Autriche. Des situations contrastées

À l’intérieur des services de santé : rapports variés à la culture militaire

Le cas français : identité militaire et identité médicale. Instances de tensions

Cas Autrichien : les mémoires de Wenzel Krimer

QU’EST-CE QUE L’ESPRIT MILITAIRE ? L’ARMÉE FRANÇAISE ET SON IDENTITÉ À LA FIN DU XIXe SIÈCLE, par Mathieu Marly

Contre la réduction du service : l’imaginaire conservateur de l’esprit militaire

« Saint-Maixent tuera Saint-Cyr » : l’esprit militaire contre la méritocratie scolaire

Avoir ou ne pas avoir l’esprit militaire : une question de distinction

HISTOIRE D’UNE IDENTITÉ MILITAIRE PARTICULIÈRE. LA MILITARITÉ DE LA GENDARMERIE FRANÇAISE, DE LA RÉVOLUTION AU DÉBUT DU XXIe SIÈCLE, par Jean-Noël Luc

Visite d’une « partie intégrante de l’armée »

Célébration et contestation de la militarité gendarmique : une controverse ancienne et récurrente

Le gendarme, un « militaire-citoyen » ? Coup d’œil sur un débat persistant

LA CONSTRUCTION D’UNE IDENTITÉ MILITAIRE, DE L’HÉTÉROGÉNÉITÉ À L’UNITÉ : LA 1re ARMÉE FRANÇAISE DU GÉNÉRAL DE LATTRE, par Jean-Arthur Noïque

Durant la guerre : faire appel à l’Empereur

Nommer cette armée

Définir un symbole

Pérenniser les symboles, l’identité et les traditions, au sein du monde militaire

… pour finalement échouer ?

« FRANÇAIS LIBRES ENTRE TRADITIONS ET INNOVATION » (1940 - …), par Guillaume Piketty

S’affirmer

Tenir au long cours

Maintenir

 

TROISIÈME PARTIE : LA FABRIQUE DE LA SYMBOLIQUE ET DES TRADITIONS

 

LA PLACE DE WAGRAM DANS L’ARTILLERIE EN 2017, par Philippe Guyot

Wagram, une fête d’arme récente mise en place avec soin

Un événement quasiment inconnu de la troupe

Une fête d’arme qui souffre de l’évolution de la notion d’école d’arme 

LA STATUAIRE PUBLIQUE ET LA COMMÉMORATION DE SIDI-BRAHIM Par Jacqueline Lalouette

Les combats du djebel Kerkour et de Sidi-Brahim

Cinq héros et leurs monuments individuels

Une identité locale ou une identité chasseur ?

Le monument collectif d’Oran

LES INSCRIPTIONS AUX EMBLÈMES : DE LA CONQUÊTE DE L’AFRIQUE DU NORD À LA GUERRE D’ALGÉRIE, 1830-1962, par Paul Malmassari

Rappels sur les emblèmes et les inscriptions

La conquête au travers des inscriptions aux emblèmes

L’inscription « AFN 1952-1962 »

Formations des quatre armées ayant reçu l’inscription « AFN 1952-1962

SYMBOLIQUE, TRADITIONS ET IDENTITÉS MILITAIRES CHEZ LES ALPINS. SENS, ENJEUX ET PRATIQUES DE LA FIN DE LA GUERRE D’ALGÉRIE À NOS JOURS, par Florent Mézin

L’insigne, pour se distinguer et être distingué

Une tenue pour se faire connaître et reconnaître

Saint Bernard, un patron et une fête pour la « 27 »

LES CAHIERS DE MARCHE HUMORISTIQUES DE L’ÉCOLE DE L’AIR, TÉMOIGNAGES D’UNE ÉDUCATION AU CHARISME, par Aurélien Poilbout

Une forme littéraire et picturale inscrite dans son époque

Les journaux de marche humoristiques, reflet d’une identité militaire intégrée dans une éducation totale

Le rapport à la hiérarchie, une éducation au charisme

 

QUATRIÈME PARTIE : UNIFORMES ET CULTURE DES APPARENCES

 

LE COMMISSAIRE DES ARMÉES, UNE RECHERCHE D’IDENTITÉ ENTRE TRADITION ET NÉCESSITÉ, par Jacques Aben

Une appellation

Un état militaire

Un uniforme

« UN HABIT ? C’EST UNE IDÉE FLOTTANT AUTOUR D’UN HOMME ». DE QUOI L’UNIFORME DES GENDARMES EST-IL L’IDÉE À LA BELLE ÉPOQUE ? par Laurent Lopez

Quand Janus s’habillait en gendarme. Un uniforme polymorphe

Le dilemme de l’étoffe : montrer l’appartenance à l’armée ou faciliter les fonctions policières ?

« Au drapeau » : pouvoir enfin porter haut les couleurs comme les autres militaires

« Saisir l’insaisissable » : l’honneur, un mot générique pour une pluralité de valeurs

LA CASAQUE ET LA SOUBREVESTE À CROIX FLEURDELISÉES DES MOUSQUETAIRES DU ROI : RECHERCHES SUR LA SYMBOLIQUE ET LA REPRÉSENTATION DE L’UNIFORME D’UNE TROUPE D’ÉLITE AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES, par Julien Wilmart

Création et évolution de l’uniforme des Mousquetaires

De la casaque à la soubreveste : décryptage de l’uniforme à croix fleurdelisées

Un uniforme lourd de symboles

 

CINQUIEME PARTIE : TRANSMETTRE LES TRADITIONS

 

LA FONCTION MÉMORIELLE DU MUSÉE DE L’ARMÉE SOUS LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE, par Yves-Marie Rocher

L’héritage du xixe siècle

Capter la mémoire de la Grande Guerre

Les réaménagements de l’entre-deux guerres

RITES DE PASSAGE ET SACRALISATION DES LIEUX AU SEIN DU MUSÉE DE LA LÉGION ÉTRANGÈRE Par Géraud Seznec

Comment la légion fait famille pour des dizaines de nationalités différentes

S’engager dans la Légion, renaître à une nouvelle vie

Le képi blanc, plus qu’un symbole. Un élément d’identification

Quitter la légion, mourir un peu

L’ENSEIGNEMENT DES TRADITIONS DANS LES ÉCOLES D’ARME. L’EXEMPLE DE L’ÉCOLE DE CAVALERIE À SAUMUR, par Pierre Garnier de Labareyre

Histoire militaire et traditions des armées : la même chose ?

Les destinataires de la transmission des traditions

Le rôle fondamental des officiers tradition et de l’encadrement

La particularité du musée des blindés à Saumur et la transmission écrite des traditions

Un nouveau précis d’histoire et des traditions de l’arme blindée cavalerie

LE SYSTÈME DES RITES TRADITIONNELS À L’ÉCOLE NAVALE 1830-1940, par Jean de Préneuf

Le double adoubement de la remise du sabre et de la présentation au drapeau

Le « Grand C » et l’adoration du sextant

Les rites en tant que traditions au service d’une Tradition sacralisée

Rites traditionnels et sens d’une éducation : forger « notre dernier ordre laïc »

LE DÉFILÉ EN CHANTANT : L’EXPRESSION SYMBOLIQUE D’UNE IDENTITÉ GUERRIÈRE DANS LES TROUPES DE MARINE, par Adeline Poussin

Expression d’une identité militaire au travers des chants communs

Le chant d’unité, une création par et pour le groupe

 

SIXIÈME PARTIE : LE CÉRÉMONIAL MILITAIRE

 

LA SYMBOLIQUE MILITAIRE OU LES TROIS MODÈLES SOCIAUX DE L’ARMÉE, par Éric Letonturier

Multiples mais unis : Le 14-Juillet ou le modèle social de l’armée

Différents mais identiques : l’uniforme ou le modèle politique de l’armée

Fort de soi-même ensemble : le service national ou le modèle éthique de l’armée

DU SERMENT MILITAIRE AU SERMENT CIVIQUE : LES ORIGINES D’UNE IDENTITÉ MILITAIRE RÉPUBLICAINE AU DÉBUT DES GUERRES DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE, par Hugues Marquis

Le serment militaire jusqu’en 1789

Un serment prêté par les militaires de terre et de mer

Un serment civique inspiré de l’Antiquité

Le serment civique des gardes nationales

La radicalisation avec la montée des tensions

Le drapeau est associé au serment

La guerre pour la liberté

Le retour puis l’abolition du serment de fidélité au prince

CRISE TACTIQUE ET CRISE DE LA FORME DES MOUVEMENTS DU CORPS DANS LES ARMÉES FRANÇAISE ET BRITANNIQUE (1890-1914). REPENSER L’UNIFORMITÉ, LE SYNCHRONISME, LA LINÉARITÉ ET LA DENSITÉ, par Jean-Philippe Miller-Tremblay

Lier cérémonie, entraînement et combat

Entre obéissance volontaire et obéissance mécanique. Paul Simon et la définition de la notion de discipline

Georges Frederick Henderson et l’(in)utilité au combat de l’ordre serré

DE L’INFLUENCE DES UNITÉS MONTÉES SUR LE PROTOCOLE ÉTATIQUE, par Jean-Louis Salvador

Les différentes unités montées, incarnations de traditions nationales et militaires parfois séculaires

Des chevaux, mais pas n’importe lesquels : l’adaptation de la remonte à la mission

Les ressemblances et les différences entre diverses gardes montées dans le monde

Des modalités particulières et des finalités spécifiques de dressage

Du protocole d’état appliqué dans les églises

 

LES AUTEURS

BIBLIOGRAPHIE Par Édouard Ebel

INDEX DES NOMS PROPRES Par Jean Bénech

Dernière modification le 11/12/2020

Partager: Share