Insigne de la Garde Républicaine. Détachement de Jérusalem

De mai 1948 à mai 1949 un détachement de la garde républicaine composé d’un officier, deux gradés et onze gendarmes a été chargé de la protection du consulat de France à Jérusalem, dont une partie de la ville constitue une « zone internationale » avec la présence d’observateurs de l’ONU. Pour précision historique, la garde républicaine est alors l’appellation de l’actuelle gendarmerie mobile.

Cet insigne, fabriqué localement en argent émaillé à une quinzaine d’exemplaires seulement, constitue à ce titre une exceptionnelle rareté dans le corpus des insignes militaires français. Il a été acheté par le SHD en 2013 et incorporé au fonds de la division symbolique, dit « collection du ministre ».

Sur le plan symbolique, le champ de l’écu est constitué d’un taillé héraldique aux couleurs des uniformes et coiffes (bleu/noir) de la gendarmerie sur lequel est placée la croix de Jérusalem reprise des armoiries médiévales du royaume éponyme ; celle-ci est ici représentée dans un émail de gueules, vraisemblable allusion aux galons d’élite des képis portés, encore aujourd’hui, par les gardes républicains.

Imprimer la page
Dernière modification le 26/11/2020
Partager: