Georges Duhamel (1884-1966)

Georges Duhamel, à gauche, chirurgien sur le front
© Service historique de la Défense Georges Duhamel, à gauche, chirurgien sur le front

Extraits du dossier conservé au Service historique de la Défense / CHA, Vincennes sous la cote GR 6 YE 22458

 

Engagé volontaire pour le service de santé militaire dès les premiers jours de la guerre, alors qu'il avait auparavant bénéficié d'une réforme médicale en raison de sa vue, il va pendant quatre ans occuper les fonctions de médecin aide-major dans des autochirs, dans des situations souvent très exposées. Il participe notamment à la bataille de Verdun et à la bataille de la Somme.

De cette expérience traumatisante, naissent les récits qui le rendent célèbre : Vie des martyrs (1917) et surtout Civilisation (1918), livre-témoignage sur les ravages de la guerre pour lequel il reçoit le prix Goncourt, le 11 décembre 1918.

La Paix revenue, Georges Duhamel renonce à la chirurgie et se consacre à l'écriture.

 

"Sergent Gautier, j'ai fait ce que j'ai pu.

Endormez-vous avant que de mourir.

Vous ne saurez ni les jambes brisées

Que le couteau, tantôt, vous a ravies,

Et ni la mort enfoncée dans le ventre

Comme une sourde et froide certitude.

J'ai menti ! J'ai menti ! Vous ne le saurez point !

Endormez-vous, sergent, en souriant."

Duhamel, Georges, "Quatre ballades", in Récits des temps de guerre, VI, Mercure de France, Paris, 1949, pp. 315-329.

 

Consulter tous les documents (PDF)

Feuillet individuel de campagne

Feuillet individuel de campagne
Feuillet individuel de campagne
Feuillet individuel de campagne
Feuillet individuel de campagne
Feuillet individuel de campagne
Feuillet individuel de campagne

Pour aller plus loin

GIOVANANGELI Bernard (dir.), Écrivains Combattants de la Grande Guerre, Bernard Giovanangeli Éditeur / Ministère de la Défense, 2004, 255 p.

Dernière modification le 06/09/2019
Partager: