Conditions d’accès

Archives publiques

Statut juridique et conditions d'accès :

La communication des documents s'effectue selon la législation en vigueur (Code du Patrimoine, art. L.213-1 à L.213-3) fixant les délais de communicabilité des documents et les possibilités de dérogation.

Conditions d'utilisation

La reproduction des documents s'effectue selon leur état de conservation. Il est possible d'obtenir des numérisations.

Description physique

20 cartons.

Classement

le fonds est classé par thème.

Export PDF de l'IR

Inventaire

Archives de Châtellerault : Armement naval : Navires et systèmes navals : Sous-marin Artemis (1936-1966)

Dates

1936-1966

Présentation du contenu

  • Ce fonds est constitué de documents et pièces portant sur :

- les généralités, qui traitent de la partie administrative (plans, études, correspondances, marchés, rapports d'essais, devis …),

- la coque intérieure (aménagement des différentes parties du bâtiment),

- la coque extérieure (structure et aménagements),

- la protection (corrosion),

- les installations spéciales des différents domaines tels que :

- le logement, l'ameublement, la propreté, l'hygiène, la sécurité, la ventilation…

- la propulsion.

- l'armement.

- documents divers (plans, photos).

Provenance

DTCN, ECAN Paris, SHM.

Organisme responsable de l'accès

Châtellerault

Évaluation

Le fond n'a pas fait l'objet d'élimination.

Biographie et histoire

Le sous-marin de 2ème classe « ARTEMIS » fait partie de la série des 15 sous-marins du type « AURORE ». Sa construction débute aux établissements NORMAND du Havre, en janvier 1940. La coque est lancée en juillet 1942 pour dégager la cale, et elle reste jusqu'à la libération dans le canal de Tancarville. Conduit à Cherbourg, puis à Nantes, le sous-marin est achevé par les établissements DUBIGEON en 1951. Modifié par rapport au bâtiment d'origine, il est directement dérivé du sous-marin « ANDROMEDE », et de nombreux équipements sont des prototypes destinés aux nouveaux sous-marins de type « NARVAL » (schnorchel, Central Opérations, PC torpilles…).

Placé en réserve en juillet 1965, il est démoli à Toulon en 1972.

Dernière modification le 04/11/2021