Description physique

19,75 ml
Export PDF de l'IR

Inventaire

Base aérienne 217 Brétigny.

Dates

1946-2012

Présentation du contenu

La présence de l'armée de l'Air sur le site de Brétigny remonte à 1948 avec la création d'une section avion et sondage météorologique liée à l'activité essais en vol de la plate-forme administrée par la Cité de l'Air à Paris. La base aérienne est créée le 1er avril 1976 sur la commune de Plessis-Pâté et jouxte le Centre d'essais en vol (CEV) dont elle récupère une partie des locaux. Le Service d'étude et d'approvisionnement des matériels du Commissariat de l'Air et le Centre informatique de gestion de l'armée de l'Air s'installent sur la BA 217 en 1977, rejoint en 1982 par le Centre de sélection de l'armée de l'Air, en 1987 par le Groupe de télécommunications 10/802, puis en 1989 par l'Institut de médecine aérospatiale du Service de santé des Armées et son Centre d'études et de recherches de médecine aérospatiale. En 1991 la station hertzienne de Grosrouvre est rattachée à la BA 217. En 1993 s'implante sur la base le Centre d'études et de recherches psychologiques de l'Air et l'Equipe technique des systèmes de télécommunications sol.

La base gère également le personnel Air employé au CEV, à l'Ecole interarmées de Fontainebleau, à la Direction des centres d'expérimentations nucléaires (DIRCEN). La maison des Ailes d'Echouboulains lui est rattachée de 1990 au 31 juillet 1995 date de sa dissolution.

Le Centre d'essais en vol (CEV), établissement relevant de la Direction des constructions aéronautiques de la Délégation générale pour l'armement (DGA - DCAé), est installé sur 3 plateformes spécialisées :

- Brétigny pour les essais d'équipements du système de navigation et d'armement des aéronefs et pour la médecine aérospatiale

- Istres pour les essais d'avions, d'hélicoptères, de systèmes d'armes embarqués complets, des moteurs et des simulateurs

- Cazaux pour les essais de tirs d'armements et de missiles aéroportés.

Le 5 février 1980 la base 217 prend le nom de tradition Colonel Félix BRUNET.

La BA 217, qui n'a pas d'activité aérienne, ferme ses porte en juin 2012.

Documents en relations

Les archives du Centre d’essais en vol (CEV) sont également à rechercher auprès du Centre des archives de l’armement et du personnel civil à Châtellerault.

Dernière modification le 20/11/2020