Classement

Le fonds d'archives de la direction de l'artillerie a été classé de septembre 2008 à mai 2009. Une partie avait déjà été classée dans les années 1990 et inventoriée sous les cotes 9 N 342 à 9 N 587, soit 245 cartons représentant un total de 35 mètres linéaires. A ce premier ensemble, il a fallu rajouter la partie non classée rapatriée de Moscou au début des années 2000 représentant environ 25 mètres linéaires.

La relative stabilité de l'organisation administrative de la 3e direction après la Première guerre mondiale et la facilité à retrouver pour chaque dossier le service producteur ont permis de classer ce fonds selon un plan organique. Il suit en particulier un organigramme de la direction de l'artillerie établi en 1930 qui est à peu près l'équivalent des organigrammes établis après 1918 et pour lequel peu de modifications vont être apportées par la suite. En revanche, il a été plus difficile d'intégrer dans ce plan de classement des archives initialement attribuées au fonds de la direction de l'artillerie.

Il s'agit en premier lieu, de dossiers datant de la Première guerre mondiale. En effet, dès 1916, la direction de l'artillerie devient un sous-secrétariat d'Etat avant d'être englobé dans le ministère de l'armement en 1917. Beaucoup de dossiers ouverts à cette époque ont continué d'être alimentés dans les années 20 et il n'a pas été très aisé de déterminer de façon précise les archives relevant plutôt de la direction de l'artillerie et ceux à intégrer dans le fonds d'archives du ministère de l'armement. En règle générale, les archives traitant de l'effort de guerre et des études sur le matériel d'artillerie lourde ont été intégrées dans le fonds d'archives du ministère de l'armement. Il convient donc de consulter, en parallèle de cet inventaire, celui du ministère de l'armement.

Par ailleurs, il est apparu que de nombreux dossiers ont été intégrés par erreur dans le fonds de la direction de l'artillerie. Il s'agit des archives de la section technique de l'artillerie et ceux de l'Inspection des études et expériences techniques de l'artillerie. Ces organes d'études ne faisaient pas partie de l'administration centrale et leurs dossiers se rapprochant davantage de la documentation technique ont été extraits du fonds. Il en va de même pour les archives produites par les commissions d'expériences de l'artillerie dans lesquels on retrouve des collections complètes de procès-verbaux et des rapports d'essais sur le matériel, documents qui étaient diffusées à cette époque à de nombreuses structures du ministère de la guerre. Le centre des archives de l'armement à Châtellerault conserve déjà ces types de documents et une partie des dossiers en question y à été transférée afin de compléter les fonds existants.

Au final, l'inventaire définitif compte 800 articles représentant un total de 40 mètres linéaires. Les éliminations opérées ont surtout porté sur des dossiers relatifs à la comptabilité matière et à la gestion du personnel. Il a fallu en outre procéder à un long et fastidieux travail d'épuration à l'intérieur de chaque dossier, notamment éliminer les nombreux documents en double et retirer l'ensemble des agrafes et autres objet métallique.

Les dossiers les plus nombreux sont répartis surtout entre la première section du cabinet (organisation et mobilisation) et la troisième section du deuxième bureau (munitions). Pour ces deux services, le classement d'origine des dossiers a été respecté. Pour les autres services, il est à noter que les archives du 1er bureau, traitant notamment de décoration et d'avancement, n'ont pas été conservées et que très peu d'archives ont été retrouvées pour la 4e section (armes portatives et engins d'accompagnement) et la 9e section (matériel de protection contre les gaz) du 2e bureau. Enfin, il n'existe aucun dossier archivé des 6e et 7e sections du 2e bureau qui traitaient de la comptabilité finances et matières.

Export PDF de l'IR

Inventaire

Direction de l'Artillerie

Dates

1824-1940

Présentation du contenu

Ce présent fonds est constitué des archives de la direction de l'artillerie du ministère de la Guerre saisies par l'occupant allemand à l'issue de la campagne de France. La quasi-totalité de ces archives couvre la période de la Première guerre mondiale et de l'entre-deux guerres, à l'exception de quelques pièces antérieures à 1914.

Provenance
Ministère de la Guerre \ Direction de l'artillerie et du génie

Dernière modification le 19/11/2019

Format Physique