Inventaire

Retourner à la description de l'inventaire

Intitulé Inventaire

COTEAI 1 C

Dates 1919-1953

Description physique

7 mètres linéaires, 41 articles.

Conditions d’accès

Librement communicable.

Accroissements

Sous-série close.

Classement

La sous-série 1C est composée de trois parties principales : Etat-major / bases aériennes / unités volantes.

Bibliographie

MANCHON, Jean-Baptiste. D'une aviation coloniale à une aviation impériale : l'aéronautique militaire française outre-mer de 1911 à 1939. Thèse, Université Paris-Sorbonne, 2009. Lille.

POINCELET, Gilbert. Dans le ciel de Syrie, l'aviation française au service de l'Empire, préf. du Général Jannekeyn. Paris, 1940.

TESSIER, Arnaud. L'aviation contre les insurrections : l'expérience française au Levant au lendemain de la Première Guerre mondiale. Revue historique des Armées. Décembre 1987, numéro 4.

Les armées françaises Outre-Mer, tome III, Histoire des troupes du Levant. Paris : Imprimerie Nationale, 1931-1932.

Autres instruments de recherche

Répertoire numérique détaillé de la sous-série 1C. Cet instrument de recherche est accessible sous forme papier en salle de lecture Louis XIV, et sous forme électronique sur le site Internet du SHD et sur le réseau interne SHD.

Documents en relations

Pour la période antérieure à la création de l'armée de l'Air en 1934, l'essentiel des archives de l'aéronautique militaire relève de l'armée de terre. SHD/GR, N (IIIe République).

Présentation du contenu

La présence française au Levant se renforce à la fin de la campagne de Palestine, en octobre 1918. En vertu de l'accord Sykes-Picot conclu en 1916, les troupes françaises relèvent les Britanniques le 1er novembre 1919 en Cilicie et en Syrie littorale. Après l'indépendance de la Syrie sous l'autorité de l'émir Fayçal, la France reçoit encore en avril 1920 un mandat sur la Syrie et le Liban, alors soumis à une double menace kémaliste au Nord et nationaliste arabe au Sud. L'adjonction de ces nouveaux territoires rend nécessaire la constitution d'une véritable armée française au Levant. Le trente-neuvième régiment d'aviation est créé le 1er octobre 1923 à partir des huit escadrilles déjà présentes et dont la 575e escadrille, qui avait débarqué à Port-Saïd en 1918, constituait l'embryon.

Dans un contexte troublé, l'aviation est conçue d'emblée comme un outil d'appoint dans la lutte anti-insurrectionnelle. En 1920-1921, l'aviation s'illustre dans la répression de la guérilla menée par les kémalistes et les Tchétés - brigands localisés à la frontière nord. En 1925-1927, elle contribue à circonscrire la révolte du Djebel druze, notamment en ravitaillant la citadelle de Soudéîa (juillet 1925) puis en bombardant Damas (octobre 1925).

Après 1927, l'aviation se voit assigner des missions de reconnaissance et d'observation. Elle prend également part à des recherches archéologiques et des relevés topographiques. Le 39e régiment devenu la 39e escadre s'intègre en 1939 aux forces aériennes françaises d'Outre-mer (FAFOM) que l'armistice contraint à l'inactivité. Les troupes françaises évacuent définitivement le Levant en 1946. On notera que le fonds, qui couvre la période 1919 à 1953, est plus riche pour la Seconde Guerre mondiale.

Dernière modification le 24/10/2019

Formulaire de réservation de cotes Télécharger en PDF
Partager: Share