Archives du contre-espionnage français en Allemagne.

Retourner à la description de l'inventaire

Intitulé Archives du contre-espionnage français en Allemagne.

COTEGR 28 P 7 1 - 258

Dates 1934-1953

Langues des documents

Français, anglais et allemand.

Provenance

Présidence du gouvernement provisoire de la République française \ Direction générale des études et recherches \ Direction des services de documentation \ Section spéciale Allemagne

Description physique

98 boites d'archives, 12,31 ml

Conditions d’accès

Librement communicable.Les archives ont été numérisées et sont consultables sur des postes informatiques de la salle de lecture Louis XIV au château de Vincennes.

Bibliographie

FALIGOT (Roger), KROPP (Pascal) La piscine, Paris, Seuil, 1985

FAURE (Claude), Aux services de la République – Du BCRA à la DGSE, Paris, Fayard, 2004.

PAILLOLE (Paul) Services spéciaux (1935-1945), Paris, Robert Laffont, 1975.

Synthèse de l'organisation des services spéciaux allemands et de leurs activités sur la France (1940-1944), Paris, DGER, 1944.

Historique de la conservation

Exploité par la DGER et le SDECE, la DGSE en a été le dépositaire jusqu'à ce qu'elle le mette en dépôt au SHAT à une date inconnue, tout en restant le seul service habilité à le consulter. En 2000, la DGSE a accepté que le SHAT y ait accès. Le fonds était resté tel quel depuis.

Documents en relations

Service historique de la défense.

Série GR P, seconde guerre mondiale 1940-1945.

Fonds privés - Archives du colonel Paillole, GR 1 K 545;

Archives nationales françaises.

Fonds 3 AG 2 (Archives du B.C.R.A).

Fonds 46 MI (Archives du B.C.R.A).

Fonds 48 MI, Livre blanc du B.C.R.A.

Présentation du contenu

Le fonds (GR 28 P 7) contient les archives de la Section spéciale Allemagne (SSA), concernant principalement l'organisation et le personnel des services spéciaux allemands pendant la seconde guerre mondiale, l'Abwehr et le Reichssicherheitshauptamt (RSHA).

Les archives proviennent de deux sources différentes : d'un côté les archives dites DALO (acronyme à la signification inconnue) en provenance du Bureau de documentation en Allemagne (Bdoc 9000) et auxquelles le 2ème bureau a donné un cadre de classement sous forme de numéros de deux à sept chiffres commençant par 4, et d'un autre côté les archives dites « K » (qui semblent provenir de la Direction de la surveillance du territoire – DST – crée en 1944) sans classement autre que thématique.

Conditions d'utilisation

Reproduction autorisée sauf pour les papiers pelures.

Dernière modification le 26/06/2019

Formulaire de réservation de cotes Télécharger en PDF
Partager: Share