Dossiers généraux des missions, réseaux et mouvements.

Retourner à la description de l'inventaire

Intitulé Dossiers généraux des missions, réseaux et mouvements.

COTEGR 28 P 3 1 - 200

Dates 1940-1972

Langues des documents

anglais, allemand

Provenance

Présidence du gouvernement provisoire de la République française \ Direction générale des études et recherches \ Direction des services de documentation

Description physique

6 mètres linéaires

Conditions d’accès

Librement communicable

Évaluation

Aucune élimination n'a été effectuée.

Historique de la conservation

Cet ensemble documentaire, constitué par la DGER, a été exploité par le SDECE dans le cadre des travaux d'homologation des mouvements et réseaux. Il a été versé en 2000 au Service historique de l'armée de Terre (SHAT).

Autres instruments de recherche

Le plan de classement adopté est chrono-thématique.

Dans les archives, la plupart des agents ne sont mentionnés que sous leurs pseudonymes (en italique dans le texte). Lorsque cela était possible, les noms véritables des agents ont été ajoutés à la description dans l'instrument de recherche.

Pour plus de lisibilité, les noms des missions, réseaux et mouvements de résistance apparaissent en gras dans le texte.

Présentation du contenu

Ce fonds est composé de dossiers généraux sur les missions, les réseaux et les organisations de résistance actifs durant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont été constitués par la DGER (direction des services de documentation, service de la France combattante) à partir des archives de la section du contre-espionnage (CE) du Bureau central de renseignement et d'action (BCRA) et de la DGSS (direction générale des services spéciaux). Ces archives sont le pendant des dossiers individuels des agents, produits également par la DGER et classés selon le même système, mais conservés aujourd'hui dans la sous-série GR 28 P 4.

La section de contre-espionnage du BCRA était chargée de l'archivage de nombreux documents, comme ceux concernant les missions montées en France, conservés aujourd'hui dans ce fonds. On y retrouve ainsi des documents préparatoires aux missions, la correspondance échangée entre le BCRA et les agents travaillant sur le territoire français (intitulé « courrier » dans l'instrument de recherche), des bulletins de renseignements, des comptes rendus d'interrogatoires…

Rapatriée de Londres en décembre 1944, cette documentation est récupérée par les services de la DGER puis du SDECE (service de documentation et de contre-espionnage), qui l'alimente jusqu'à la fin des années 1940 en y intégrant notamment des pièces relatives à l'homologation des réseaux et des agents. C'est le cas des listes des agents des réseaux établis après la guerre par les personnes désignées comme liquidateur (souvent les anciens chefs de réseaux). Ces dernières devaient répartir leurs membres en trois catégories : O (agents occasionnels), P1 (agents permanents de catégorie 1, menant une activité continue au service du réseau sous couverts d'une occupation personnelle dont ils continuent à retirer un profit matériel) et P2 (agents permanents de catégorie 2, menant une activité permanente, consacrant la totalité de leurs temps au service). On peut également retrouver ces documents dans la sous-série GR 17 P réservée aux archives des Forces françaises combattantes (FFC) produits par le bureau Résistance.

Conditions d'utilisation

Reproduction libre, sauf les papiers pelures en raison de leur fragilité.

Dernière modification le 26/06/2019

Formulaire de réservation de cotes Télécharger en PDF
Partager: Share