Conditions d’accès

En application du code du patrimoine (article L 213-2), ces dossiers sont communicables dans un délai de 50 ans à compter du dernier document.

Description physique

2,2 ml

Export PDF de l'IR

Inventaire

AI 7 F BA 278 Ambérieu

Dates

1938-2011

Présentation du contenu

La base d’Ambérieu est une base à vocation essentiellement technique.

Elle est implantée sur les communes d’Ambérieu-en-Bugey, d’Ambronay et de Château-Gaillard.

En 1910 un aérodrome est créé au nord d’Ambérieu –en-Bugey. L’école bressane d’aviation s’y installe de 1911 à 1913. De 1915 à 1919 une école militaire prend le relai pour satisfaire les besoins du front. De 1929 à 1939 l’école Caudron fonctionne à Ambérieu avant de partir à Etampes. Les ateliers de la SNCASE s’installent sur le site pour la construction d’avions de bombardement LeO 45. En août 1944 à la libération, le site devient base opérationnelle pour la campagne d’Alsace. Après la guerre, le site d’Ambérieu devient Base Aérienne 278. La mission première devient la réparation et le stockage d’appareils ou d’équipements. Les installations sont rénovées, le terrain devient une piste en dur en 1964.

La base accueille successivement :

Compagnie de réparation de l’Air (CRA) 91 de 1945 à 1946

Annexe d’entrepôt de l’armée de l’Air (AEAA) II/601 de 1946 à 1950

Annexe d’entrepôt de l’armée de l’Air (AEAA) I/611 de 1950 à 1952

Entrepôt de l’armée de l’Air (EAA) 611 de 1952 à 1957

Ateliers de réparations (ou de révisions) de l’armée de l’Air (ARAA) 624 de 1957 à 2008

Atelier industriel de l’aéronautique – Ambérieu en Bugey (AIA-AB) 30624 depuis 2008.

Le 26 septembre 1982 la base prend le nom de baptême « Colonnel Chambonnet » (Compagnon de la Libération, officier de l’armée de l’Air devenu chef régional de l’armée secrète et fusillé par les allemands en juillet 1944).

En 2014 la Base aérienne devient Détachement Air (DA) 278. Il est aujourd’hui principalement le support de l’Atelier industriel de l’aéronautique 30.624 qui participe au soutien des forces aériennes en œuvrant au maintien en condition opérationnelle d’un certain nombre d’équipements. La base assure aussi le soutien logistique et technique de l’Ecole des pupilles de l’air 749 de Grenoble-Montbonnot.

Ce fonds est composé essentiellement de JMO, de dossiers d’activité aérienne, et de dossiers d’infrastructure.

Dernière modification le 05/02/2020

Format Physique