Conditions d’accès

Librement communicable

Conditions d'utilisation

Librement reproductible

Description physique

1,105 mètre linéaire
Export PDF de l'IR

Inventarios

Fonds Amicale du réseau Jade-Fitzroy.

Fechas

1940-1967

Présentation du contenu

A l'automne 1940, Claude Lamirault et Eugène Pérot sont recrutés à Londres, par les services spéciaux britanniques.

Claude Lamirault est parachuté en France en janvier 1941, dans le but de former le réseau « Fitzroy ». Le réseau fournit des quantités considérables d'informations militaires et économiques, ainsi que des renseignements sur les chemins de fer. Son activité croît jusqu'en avril 1942, date d'une perquisition des Allemands au quartier général du réseau, à Sartrouville. Lamirault procéde à l'évacuation de tous ses agents en lieu sûr, et insiste alors pour créer un nouveau groupe, le réseau « Jade ». Ce nouveau réseau s'agrandit très vite, et des sous-réseaux sont créés dans différentes régions de France (État-major et isolés, AB, K, M, N, O, Q, U, Y, Z, Béryl et Angers).

Le 15 décembre 1942, Claude Lamirault est arrêté. Il est déporté en juin 1943. Paul Fortier, son principal assistant, prend la direction du réseau mais est arrêté lui aussi en janvier 1944. La femme de Lamirault, Denise, lui succède. Elle est également arrêtée peu de temps après.

Les arrestations se succédant, Londres décide de mettre en sommeil le réseau en mars 1944.

De nombreux agents des sous-réseaux ont néanmoins continué à transmettre leurs renseignements par d'autres groupes de résistance, jusqu'à la Libération.

L'Amicale du réseau Jade-Fitzroy, créée en 1945, réunit les anciens résistants du réseau et des sous-réseaux. Elle mène une activité d'aide à l'obtention du statut de résistant, ainsi que des activités à caractère social.

Le fonds, représentant 1,105 ml, est classé en deux grandes parties : le réseau Jade-Fitzroy et Madeleine Guex. Les archives du réseau Jade-Fitzroy comprennent des documents concernant l'historique et l'organisation du réseau et des sous-réseaux, avec notamment les listes et les dossiers personnels des agents. Ensuite, les archives concernent la liquidation du réseau, avec une nombreuse correspondance des liquidateurs, et les activités de l'amicale du réseau Jade-Fitzroy et des réseaux de la France Combattante. Les archives relatives à Madeleine Guex sont composées de ses dossiers d'assistante sociale, de ses activités de résistante et au sein de la Croix-Rouge.

Provenance
Association Jade-Fitzroy; Humbert Guillaume
Historique de la conservation

Le fonds du réseau Jade-Fitzroy a été trouvé dans les caves d'un immeuble parisien. Des valises contenaient les archives personnelles de Madeleine Guex, assistante sociale, qui a fait partie du réseau Jade-Fitzroy, et qui fut chargée de la liquidation du sous-réseau Béryl. Une malle comportait les archives de liquidation du réseau Jade-Fitzroy.

Documents en relations

Le Bureau Résistance conserve également le dossier de liquidation du réseau Jade-Fitzroy, sous la cote GR 17 P 151, la liste des agents homologués au registre n°9, ainsi que les textes juridiques relatifs à la liquidation des réseaux de Forces françaises combattantes (Bulletin officiel des armées n° 308). Les Archives nationales conservent également un fonds d'archives du réseau Jade-Fitzroy, le fonds « Georges Tournon », un des liquidateurs du réseau, sous la cote 72 AJ 2053 à 2055.

Última modificación el 19/11/2019