Donner des documents

Le don d’archives, de livres, de photographies et d’insignes au Service historique de la Défense : vous aussi, devenez acteur de la Mémoire !

Chaque année, le SHD reçoit plus d’une centaine de dons ou de dépôts de documents, de photographies, d’ouvrages historiques ou d’éléments de symbolique militaire. Grâce aux particuliers et aux associations qui lui confient leurs trésors, le ministère des Armées enrichit ses collections de documents et d’objets inédits, qui complètent les archives publiques et les fonds de la bibliothèque et de la symbolique. Les archives, photographies et insignes sont ainsi conservés dans le respect des normes professionnelles, protégés de la perte, du vol ou de la destruction accidentelle et mis à disposition des chercheurs, dans le respect du code du patrimoine et de la volonté des donateurs et déposants. Ces dons et dépôts contribuent à une approche toujours plus humaine de l’histoire militaire.

Que peut-on confier au SHD ?

  • Les archives et papiers de fonction militaire (documents conservés par un militaire d’active ou de réserve, par un ancien appelé) ou civile en rapport avec la Défense nationale ;
  • Les documents personnels tels que les carnets de guerre, les lettres, les notes, les journaux intimes ;
  • Les photographies et documents iconographiques sur tout support (plaques de verre, négatifs, épreuves, estampes, dessins, gravures, tableaux, affiches, etc.) ;
  • Les ouvrages et revues d’histoire militaire, anciens ou récents ;
  • Les objets de la symbolique militaire (insignes, fanions, drapeaux).

Peut-on tout confier au SHD ?

Conformément à sa politique de collecte, le SHD n’accepte en don que les documents originaux. Les reproductions (photocopies ou copies numériques même de bonne qualité) ne sont donc pas acceptées. Les transcriptions de documents originaux sont également à éviter, sauf si elles accompagnent l’original. Enfin, les documents administratifs personnels isolés (livrets militaires par exemple) et les documents isolés sont également à éviter, sauf intérêt exceptionnel.

Quelle est la démarche à suivre ?

Vous pouvez tout d’abord contacter le SHD par courrier, par courriel ou lors d’une visite dans l’une de nos salles de lecture.

À votre convenance, vous pourrez ensuite soit prendre rendez-vous pour une remise des documents ou objets en mains propres dans l’une de nos implantations, soit envoyer les documents par courrier si leur volume le permet. De manière très exceptionnelle, les agents du SHD peuvent procéder à un enlèvement à domicile, s’il est impossible au donateur ou au déposant de se déplacer, et à condition que le volume et l’intérêt le justifient.

Est-ce obligatoirement un don ?

Il existe plusieurs régimes sous lesquels des documents ou des objets peuvent entrer dans les collections publiques. Les livres doivent faire l’objet d’un don, mais les photographies et les papiers de fonction et les papiers personnels peuvent être donnés (la propriété est alors transmise au ministère des Armées) ou déposés (la propriété reste au déposant, le SHD étant chargé de la conservation et de la communication des archives).  

À noter : Le Centre des Archives et du Personnel Militaire (CAPM) ne possède pas de fonds privés et ne reçoit donc aucun don.

Last modification on 18/09/2019
Share :