Le "vademecum" du marchand de bois par M. Pennevert

Il s’agit du manuscrit d’un livre qui a été publié à Rochefort et qui est également disponible sous sa forme imprimée dans les fonds de la bibliothèque du SHD. Ce document illustre les principales connaissances et précautions à respecter pour choisir et exploiter le bois de chêne, qui représente l’essentiel des pièces constituant les coques des navires jusqu’aux années 1870. Cette instruction est représentative des documents que l’on retrouve dans les collections d’ouvrages destinés aux fournisseurs de bois pour la Marine nationale ou pour la marine marchande. C’est un peu le « vademecum » du marchand de bois. Son auteur, Louis Hubert Pennevert, est né en 1785 à Rochefort où il est décédé en 1854. Il est issu d’une famille de charpentiers rochefortaise. Son père, Hubert Pennevert, a été un personnage local important, charpentier mais aussi officier du génie maritime et directeur du 2ème arrondissement forestier. Louis Hubert est le juste héritier de son père et sera l’auteur de nombreux manuels et guides tels que « le tarif du mesurage et du sciage du bois d’après le système métrique, à l’usage des employés de la guerre et de la marine » ou « le tarif du jaugeage des navires à voiles, d’après l’ordonnance du roi du 18 novembre 1837 ».

L'analyse a été faite par René Estienne, archiviste-paléographe, conservateur général du patrimoine, à l’occasion de son interview "Trésors d’archives : Les vaisseaux du roi Partie 2" (avril 2016) : en partenariat avec l’université de Paris Est (master des métiers du web), le SHD présente 10 à 15 beaux documents de ses fonds et collections.

I\ Choix et exploitation des bois

Page de garde du manuscrit de Louis Hubert Pennevert
RO-R 2368

L’instruction sur l’exploitation des bois de chêne de Louis Hubert Pennevert, conservée à Rochefort, est contemporaine de la promulgation du code forestier de 1827. Les pays européens se lancent à partir du XVIe siècle dans la constitution de puissantes marines permanentes, qui mettent à contribution la majeure partie des ressources industrielles et rurales du continent. Matière stratégique, le bois est au cœur de cet essor. La monarchie se doit de le protéger, de le nationaliser et d’en assurer le transport et la mise en œuvre au sein des arsenaux.

Choix et exploitation des bois
RO-R 2368

Accès à l'image

  • Planche 1

- Fig 1ère : arbre d’une belle essence.
- Fig 2ème : arbre rafaux et rabougri, chargé de menues branches, et dont le tronc est de grosseur disproportionnée.

  • Planche 2

- Fig 1ère : arbre écroué par l’arbre de la [figure 2]
- Fig 2ème : ces deux arbres sont chargés de défauts
(A : champignons qui croissent sur les racines ; B : agaries ; C : mousses ; D : écorce qui se détache du bois ; E : écorce qui se fend en travers ; F : loupe ; I : branches mortes sur la cime ; K : nœud pourri ; L : chancre ; M : éminence de l’écorce qui fait soupçonner une gélivure intérieure ; N : fente occasionnée par la gelée ou par une surabondance de substance ; P : œil de bœuf ; Q : branche basse et menue chargée de feuilles vertes ; R : branche rompue qui commence à pourrir).
- Fig 3ème : éminences en forme de corde qui suivent la longueur du tronc.

  • Planche 3 [la numérotation n’est pas complète sur l’original]

- Fig 1ère : arbre dont la tige est bien droite et propre à faire un plançon.
- Fig 2ème : arbre propre à faire un bau et une courbe en (a).
- Fig 3ème : cet arbre peut fournir au point (a) une courbe et le reste du tronc un revers.
- Fig 4ème : plançon pour les pièces de tour.
- Fig 5ème : arbre courbé sur deux faces opposées pour être employé à une lisse d’hourdy.

  • Planche 4 De l’abattage.

- A : arbre abattu à la cognée. La 1ère coupe doit toujours dépasser le cœur.
- B : arbre arraché ou pivoté.

  • Planche 5 Équarrissage.

- A : courbe sur le chantier et dont on commence l’équarrissage.
- B : même courbe équarrie sur deux faces. Les lignes ponctuées indiquent le contour que devra avoir la pièce après que le bois excédent sera abattu.
- C : bois courbant dont l’équarrissage est commencé.

  • Planche 6 Vices qui ne peuvent être aperçus qu’après l’éboutage des arbres.

- Fig 1ère : roulure.
- Fig 2ème : gélivure.
- Fig 3ème : cadranure.
- Fig 4ème et fig 5ème : double aubier.

  • Planche 7 Équarrissage des arbres calculé sur les 5 7èmes du diamètre pris à deux mètres du pied (voir pages 16 et 17 de l’instruction).

- Diamètre A B : 0m, 84 cm.
- Diamètre C D : 0,84
- Côté du carré : 0,60

 

II\ Dimensions et configurations au minimum des pièces de bois

Observations
RO-R 2368

Toutes les pièces nécessaires à la construction navale sont précisément nommées et hiérarchisées par forme et par taille décroissante, ce qui détermine leur usage et leur coût. Ces tarifs servent à la passation des marchés avec les fournisseurs. On retrouve les bois courbants, les plus difficiles à se procurer, pour assurer les liaisons de charpente. Les bois droits pour les pièces de structure comme la quille. Et des bois plus ou moins tors, pour les assemblages des sous-ensembles les plus complexes, au fil des formes de la carène, aux extrémités et aux parties les plus techniques des vaisseaux.

Accès à l'image

Courbes
RO-R 2368
  • Planche 1 :

Courbes. Tableau du maximum des dimensions et de l’arc que doivent avoir les courbes à la recette définitive.

Dénominations : courbes d’étambot, de jottereau, d’arcasse, de tillac, de pont, de capucine. Brion. Courbe de gaillard. Courbe de chambre. Courbaton.

Accès à l'image

Bois droits
RO-R 2368
  • Planche 2 :

Bois droits. Quille. Etambots et mêches de gouvernail. Plançons. Bordages. Solive. Bite.

Accès à l'image

Bois torts à simple courbure
RO-R 2368
  • Planche 3 :

Bois torts à simple courbure. Baux de tillac. Demi-bau. Bau de pont. Barrot de gaillard. Barrot de dunette. Etraves. Guirlandes.

Accès à l'image

Bois torts à simple courbure
RO-R 2368
  • Planche 4 :

Bois torts à simple courbure. Genoux de fond. Varangues plates. Varangues acculées. Jas d’ancres. Allonges. Bout d’allonge.

Accès à l'image

Bois torts à double courbure
RO-R 2368
  • Planche 5 :

Bois torts à double courbure. Barres d’hourdy. Baux à deux bouges. Estain. Alonge de cornière. Genoux de revers. Alonge de revers.

Accès à l'image

Dernière modification le 18/06/2020

Aides à la Recherche

Partager: