La bataille de Vélez-Màlaga : un coup d’épée dans l’eau ?

Médaille commémorative frappée au portrait du comte de Toulouse, [s.n.], [s.l.], [1732] (image libre de droits)

La guerre de Succession d’Espagne ne connut pas d’autres affrontements sur mer. Les coalisés parvinrent, après un débarquement de troupes à Barcelone, à rallier la Catalogne. La situation de Philippe V s’aggrava encore avec les défaites françaises de Ramillies et de Turin, en mai et septembre 1706, puis avec la prise de Lille par les coalisés, en octobre 1708.

Le duc de Villars, maréchal de France, porta un premier coup d’arrêt à la progression des troupes commandées par le duc de Marlborough et le prince Eugène de Savoie lors des batailles de Malplaquet (Pays-Bas espagnols), le 11 septembre 1709. Le 24 juillet 1712, c’est à Denain que le maréchal de Villars s’illustra de nouveau. Ces retournements permirent à la France de chercher une issue diplomatique à la guerre. Les parties, épuisées après plus de 10 ans de guerre, conclurent les traités d’Utrecht, en 1713, et de Rastatt, en 1714, par lesquels Philippe v conservait le trône d’Espagne, mais renonçait à ses droits sur celui de France, tandis que  l’Angleterre conservait Gibraltar : de nouveaux rapports de puissance  redessinaient la carte géopolitique du continent.

Agrandir l'image

 

Ricous, Dessin montrant l’avantage que donne à une flotte des galiottes [sic] à bombes, manuscrit, 1694. SHD/DBIB/MS 142-14

Le rôle nouveau des mortiers comme la fin de l’emploi des galères firent de la dernière bataille d’escadres du règne du Roi-Soleil un tournant dans la pratique de la guerre sur mer. Pourtant, alors que la bataille de Vélez-Màlaga fut l’un des plus grands affrontements livrés par la Marine française, elle ne passa guère à la postérité. Le comte de Toulouse fut récompensé du collier de la Toison d’or par son oncle Philippe V, mais ne commanda plus à la mer.

Chef du conseil de la Marine de 1715 à 1722, il mourut en 1737, retiré dans son château de Rambouillet. L’amiral Rooke, insatisfait du combat qu’il avait mené, se retira avant la fin de la guerre, dès 1705, et mourut sans en voir l’issue, en 1709.

Agrandir l'image

 

 

Dernière modification le 13/11/2020
Partager: Share