Description physique

4h504 bandesVitesse de lecture : 9,5
Export PDF de l'IR
Voir dans l’inventaire

Archive notice

Général Claude GODDE : Interview réalisée les 25 février et 19 avril 1988 au SHAA.

Dates

24 avril 1918-19 avril 1988

Présentation du contenu

COMPTE RENDU ANALYTIQUE

Bande 1 - Face 1 (Entretien du 25 février 1988)

Vocation militaire, attirance pour l'Ecole navale. Préparation des concours - Entrée à l'Ecole de l'air en septembre 1938 - Histoire de sa promotion, la vie à l'école - Le baptême de sa promotion -Rappelé le 28 août 1939, envoyé à Bordeaux - Nomination au grade de sous-lieutenant - Désigné pour encadrer les poussins -La vie aux environs de Bordeaux - Le CIC de Montpellier, évocation de quelques camarades - Missions de guerre avec le CIC dans la vallée du Rhône - Affecté au I/8 à Montpellier jusqu'en novembre 1942 - Passage dans les unités de défense passive, les pompiers de l'Air - Réentraînement à Meknès en 1944 ; Ezanno - Le I/2 Cigognes en Indochine, le capitaine Jacques Marchelidon - La fin de la guerre - L'intervention française en Indochine - Le Spitfire, inadapté à l'Extrême-Orient - Relation Cambodge - Siam (Thaïlande) - Séjour de six mois au Cambodge, l'opération Oméga - Traversée sur le Pasteur, anecdote - Arrivée à Saïgon, anecdote - Une patrouille pour Pnom Penh, contact avec un indigène - L'état-major des troupes françaises au Cambodge, le colonel Albinet - Les missions d'intimidation - Départ pour une mission à Angkor.

Face 2

Suite de la mission - Commentaire sur un article de presse -Evacuation de civils par Catalina - Réaction de l'amiral d'Argenlieu - Reconnaissance et prestige - Les deux civilisations d'Indochine - La vie tranquille au Cambodge, ses relations avec la famille royale - Début de l'opération Oméga en décembre 1946 -Les aviateurs décorés par le jeune roi Sihanouk - Une sorte de paradis terrestre, la vie de château - Un incident avec Trulla -Négociation entre la France et Hô-Chî-Minh, déclenchement de la révolte en décembre 1946 - La campagne du Tonkin, Nâm Dinh -Les missions de bombardement et d'appui des troupes au sol -Une reconnaissance armée entre Hoa-Binh et Chin-Neh -Atterrissage forcé au sud-d'Hoa-Binh, anecdote - Arrivée d'un Morane 500.

Bande 2 - Face 1 (Entretien du 19 avril 1988)

Récupéré par Morane 500, à Hanoï - Evocation de Marchelidon -Le rôle de Marchelidon dans sa récupération - Refus d'aller se reposer à Nhâ Tràng - Mission de bombardement de représailles, différents mitraillages - Inspection du commandant Philippe Maurin - Second de la SPA 3, chef des opérations du groupe -Demande de l'évêque de Fât Diêm de détruire sa cathédrale -Attitude de Marchelidon ; entrevue avec Salan et annulation de la mission - Coopération Armée de terre-Armée de l'air excellente -Les pertes - Une attaque viêt-minh contre les troupes françaises -L'été 1947 à Haïphong - Période des succès français, grosse opération anti-viêt-minh en octobre 1947 - Passe quinze jours avec le La Fayette - But de l'opération : fermeture de la frontière chinoise - Ses deux dernières missions en Catalina, sorte de PC volant - Accident d'un Ju-52 début octobre 1947 - Sanction contre des hommes de troupe - La vie quotidienne à Hanoï.

Face 2

La vie quotidienne à Hanoï - L'arrivée du ravitaillement par avions de transport - Les IPSA - Une très grande amitié entre tous - Anecdote entre l'adjudant Mazoyer et le général Gauthier -Indifférence de la métropole à l'égard du problème indochinois -Sa réaction à l'annonce de la chute de Diên Biên Phû - La guérilla viêt-minh.

Bande 3 - Face 1

Retour en arrière sur la guerre et sur le rôle des pompiers de l'Air - Leur création et leur mission - Composition d'une compagnie -Action psychologique, action matérielle en cas de bombardement - Le bombardement des usines Berliet - Bombardement des usines Sigma - Départ au maquis - Le devoir des pompiers de l'air - Affecté en Allemagne en 1948-49 - Transformation sur Vampire , entraînement à Avord et Mont-de-Marsan - Commandant la SPA-3, réorganisation de la 2 escadre - Chef des opérations à la 3ème escadre à Reims - Le Mistral ; affectation à Oran en septembre 1954, objectifs de la 6 escadre - Formation d'escadrille de T-6 ; les missions - Anecdote sur le rappel des réservistes ; vingt appelés envoyés en mission - L'ambiance à Oran - Saut en parachute ; accueil par un arabe avec qui il reste en relation - Sentiments à propos de la guerre d'Algérie ; le général Bigot.

Face 2 (Entretien du 19 avril 1988)

Suite Algérie - Affecté à l'Ecole de l'air en 1956 avec le général Bigot - Son rôle ; organisation de l'école - Action du général Bigot - Le 13 mai 1958 - Les voyages de l'Ecole de l'air ; anecdote en Afrique du Sud - Anecdote sur le voyage en Italie et rencontre avec le pape - Mentalité des élèves à propos de l'Algérie - A l'EMAA au 5 bureau ; le Putsch - Témoin au procès de Bigot - Le Putsch ressenti au 5 bureau - Retour en arrière ; le général Dorance - Proposition de diriger l'Ecole des pupilles de l'air - L'état-major de FATAC : la mission ; les manoeuvres - Le départ du général de Maricourt - Trois semaines de visite aux USA ; vol sur F-5 - Prend le commandement de la base de Tours ; organisation.

Bande 4 - Face 1

Les radars de Cinq-Mars-la-Pile ; nouveaux noms des bases -Anecdote sur Pisani - La base-école - Anecdote sur le colonel Fouchier et le père Goudal, la construction de la chapelle - Les moyens de la base de Tours : besoins en essence - Refus de dérouter la RN 10 - Le problème du logement - Anecdote sur le maire de Tours - Relations avec les écoles de l'Armée de terre des environs - Adjoint au commandant de la 2 région avec le général Madon puis le général Sauvanet - Déclenchement des alertes -Ses vols et la fin de sa carrière - L'ESGA ; évocation de l'ensemble de sa carrière : la fin de la guerre et l'épuration -Pendant la guerre d'Indochine, la nouvelle de la mise à la retraite - Retard dans sa carrière.

Biographie et histoire

Né le 24 avril 1918 à Lyon (Rhône)

Entré à l'Ecole de l'air en 1938. Affecté à Montpellier, participe à la campagne de France. Instructeur au CIEAA de Carcassonne, rejoint le GC I/8 en 1942. Affecté au premier bataillon de défense passive en 1943. Rejoint les FFI en août 1944 à Grenoble. Détaché auprès de la 45 armée américaine ; envoyé à l'école de Meknès en avril 1945. Part pour l'Indochine en 1946 et affecté au GC I/2 Cigognes. Rapatrié en 1947, affecté successivement au III/2 Côte-d'Or en 1950, à la 3 escadre en 1953, à la 6 escadre de chasse de La Sénia (Algérie) en 1954. Rapatrié en 1956, à la base-école de Salon-de-Provence jusqu'en 1959, au 5 bureau de l'EMAA puis à l'état-major des Forces aériennes tactiques. Prend le commandement de la base de Tours en 1963 et devient officier supérieur adjoint à l'état-major de la 2 RA en 1966. Quitte l'armée d'active en 1971.

Grades successifs :

- sous-lieutenant 1939

- lieutenant 1941

- capitaine 1947

- commandant 1952

- lieutenant-colonel 1957

- colonel 1963

- général de brigade aérienne 1969

Last modification on 17/12/2020

Format Physique Vincennes