Conditions d’accès

Archives privées

Description physique

1,2 ml, 8 cartons

Classement

Le fonds, représentant 1,2 ml, est classé en trois grandes parties : les archives de liquidation ; l’association du mouvement national de résistance Les Ardents ; la documentation.

Export PDF de l'IR

Inventaire

Fonds Les Ardents

Dates

1941-2007

Présentation du contenu

Les archives de liquidation sont essentiellement consacrées à la reconnaissance officielle du mouvement et à l’homologation de ses agents. Les archives de l’association du mouvement national de résistance Les Ardents concernent ses activités et ses relations avec d’autres organisations. Enfin, la partie consacrée à la documentation est composée d’études, de publications, de communications publiques et de journaux.

Provenance
Mouvement national de résistance "Les Ardents". Roger Lazard, alias général François.
Organisme responsable de l'accès
Vincennes
Biographie et histoire

Le mouvement national de résistance Les Ardents fut créé à Clermont-Ferrand en 1940 par Roger Lazard, alias général François. Il est placé sous le haut patronage du général Cochet qui, le 6 septembre 1940, lança un appel à la résistance métropolitaine, invitant à « veiller, résister, pour lutter contre le seul ennemi, le Boche, et avec lui tous ceux qui l'aident, l'appellent. ».

Durant l'automne 1940, Roger Lazard rédige un texte qui établit les bases de l'action clandestine insurrectionnelle du mouvement, texte intitulé « Délivrance par l'insurrection ». Ce document, dactylographié et imprimé clandestinement, est publié l'année suivante. Il fut notamment envoyé aux quatre-vingt parlementaires qui avaient refusé, le 10 juillet 1940, de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

Roger Lazard devint ainsi le chef national des Ardents. Pour la région Auvergne, lieu de naissance du mouvement, le chef régional fut Charles Rauzier, dont le cabinet abrita l'état-major régional. Il fut connu dans la clandestinité sous le pseudonyme de commandant Tranchet.

L'action du mouvement fut placée sous le signe de Jeanne d'Arc, figure incarnant le sacrifice. Le symbole retenu par les Ardents fut le bûcher sur lequel a été brûlée la pucelle d'Orléans, stylisé sous forme de T inversé.

À la libération, Charles Rauzier devient membre du comité de libération et préside le comité d'épuration de la ville de Clermont-Ferrand.

Dernière modification le 02/10/2020