Conditions d’accès

Librement communicable

Description physique

37 ml
Export PDF de l'IR

Inventaire

Grand quartier général

Dates

1933-1942

Présentation du contenu

Le haut commandement, plusieurs fois réorganisé, est régi en 1939 par le décret du 7 septembre 1938, relatif à la direction générale de la guerre. Ce décret institue, comme il a été dit plus haut, un comité de guerre qui assure la direction militaire de la guerre et arrête les directives générales pour la conduite et la coordination des opérations, dans le cadre des décisions du gouvernement. Il assure la répartition générale des moyens et en surveille l'emploi. Le ministre de la Défense établit toutes les instructions et directives résultant des décisions du comité et en contrôle l'exécution. Il dispose dans ce but du chef d'état-major général de la défense nationale, auquel il peut donner toute délégation. Le chef d'état-major général assure la coordination supérieure des opérations des forces terrestres et des forces aériennes, et, sur instructions du comité, coordonne les opérations des forces terrestres et des forces aériennes réservées, combinées avec celles des forces maritimes. Les commandants en chef des forces assurent la conduite supérieure des opérations qui les concernent selon les directives du comité de guerre. La conduite supérieure de la guerre relève en principe de ce comité. Cependant, l'espacement de ses réunions a laissé dans l'exécution une autonomie de fait au ministre et au chef d'état-major général. Les éléments de décision sont en principe dans les délibérations du comité et les dossiers qui les préparent dans les archives du S.G.D.N. En réalité les dossiers de ces organismes sont peu fournis et, en raison du rôle du chef d'état-major général dans leur préparation et leur exécution, le GQG détient souvent les dossiers les plus complets.

Dernière modification le 19/11/2019