Description physique

1 mètre linéaire, 7 articles.

Classement

La sous-série 18 C est composée de deux parties principales : opéartions tripartites / opérations quadripartites.

Autres instruments de recherche

Répertoire numérique détaillé de la sous-série 18 C. Cet instrument de recherche est accessible sous forme papier en salle de lecture Louis XIV, et sous forme électronique sur le réseau interne SHD.

Export PDF de l'IR

Inventaire

Pont aérien de Berlin.

Dates

1952-1990

Présentation du contenu

En 1945, après l'effondrement de l'Allemagne, Berlin passe sous administration des alliés soviétiques, anglais et américains. Un peu plus tard, les Français se joignent à eux. Le 19 mars 1948, les Russes se retirent dans leur zone d'occupation à l'est et coupent l'accès à la partie occidentale. Le 28 juin, les Américains décident en conséquence la mise en place d'un pont aérien pour ravitailler les secteurs occidentaux de Berlin et se préserver des voies d'accès, les relations avec les Russes devenant nettement plus tendues. La participation française se manifeste en particulier par la construction de l'aéroport de Tegel à la fin de 1948 et la mise sur pied du plan QBal Bergeronnette. Les opérations tripartites (Live Oak) ont été menées exclusivement par les Américains, Anglais et Français. Les armées françaises ont ainsi participé à des séries d'exercices destinées aux forces aériennes pour assurer la protection des avions de transport évoluant dans les couloirs de Berlin. Puis les opérations quadripartites (QBal) ont été mises en place par les trois alliés avec l'Allemagne de l'ouest à partir des années 80. Dans ce cadre, la France a participé aux exercices Starting Gate dénommés ensuite Stepping Stone : prévision de l'approvisionnement alimentaire de Berlin en cas de blocus, et Triple Play destiné à assurer l'évacuation des Français.

Les documents contenus dans ce fonds concernent les opérations tripartites et quadripartites en distinguant pour chacune d'elles ceux relevant de l'organisation internationale et ceux relevant de la participation française de 1953 à 1990.

Langues des documents
Français, anglais, allemand.
Accroissements

Sous-série close.

Bibliographie

LEGIEN, R. The four power agreements on Berlin : alternative solutions to the status-quo. Berlin, 1961.

BUFFET, C. Mourir pour Berlin : La France et l'Allemagne 1945-1949. Paris, 1991.

HARRINGTON, D.F. The air force can deliver anything. New-York.

MILLER, R.G. To save a city, The Berlin Airlift 1948-1949. Washington, 1998.

Divers articles de périodiques de La vie militaire (n° 8, 1962, p. 8), Défense nationale (nov. 1971, p. 1645-1680), Tegel Info (n° 78 1984, p. 3-4), Militaria (n° 17/1 1987, p. 42-43), Info-Cotam (n° 60 1988, p. 20-23), Armées d'aujourd'hui (n° 230 1998, p. 74-76 et n° 252 2000, p. 80-82), Revue historique des armées (n° 2/215 1999, p. 51-62).

Documents en relations

Archives de l'armée de l'air : AI 0E (Cabinet du CEMAA), AI 1E (1er bureau de l'EMAA), AI 2 E (2e bureau de l'EMAA), AI 76 E (Commandement opérationnel Air), AI 16 F (Base aérienne 165 de Berlin-Tegel), AI G (unités de l'armée de l'Air après 1945), AI 5 H (commandements du transport aérien), AI 1 H (Commandement des forces aériennes de combat).

Archives de l'armée de terre : GR 3 U (unités et organismes formant le corps de l'armée de Terre)

Histoire orale (interviews "armée de l'Air) : interviews des colonels Milon, Blanchet, Lacroix, Dessailly, Mees, Darde, Brosset, Coisne (voir détails dans les inventaires thématiques).

Dernière modification le 27/06/2019