Conditions d’accès

En application du code du patrimoine (article L 213-2), ces dossiers sont communicables dans un délai de 50 ans à compter du dernier document.

Description physique

3 ml
Export PDF de l'IR

Inventaire

Base aérienne 122 Chartres. AI 119 F

Dates

1915-1997

Présentation du contenu

La base aérienne est située sur les territoires des communes de Chartres et de Champhol.

Terre des pionniers de l'aviation, c'est en janvier 1915 qu'une école de formation au pilotage est créée à Chartres et qui fonctionnera jusqu'à la fin de la guerre. De 1923 à 1936 la base est marquée par le passage du 22e Réiment d'aviation, puis en 1937 elle acceuille la 2e Escadre de chasse, ainsi que le 504e Groupe aérien d'observation. En 1939 ces unités quittent la base qui redevient Centre d'instruction de la chasse jusqu'en juin 1940. Occupée par les allemands, la base est bombardée lors de la libération. Remise en état, elle accueille le GT 4/15 "Poitou" qui participe au rapatriement des prisonniers, puis la 61e ET. Le détachement de base aérienne (DBA) 122 est créé le 1er juillet 1947, remplacé par la BA 122 le 1er janvier 1950. Le 15 décembre 1953, la 61e ET quitte Chartres pour Orléans, le terrain perd alors sa vocation aéronautique militaire. De 1957 à 1964 la base participe à la formation initiale des jeunes recrues. En 1965 la base accueille, en provenance de Compiègne, le Bureau central d'incorporation et d'archives de l'armée de l'Air (BCIAA) rejoint par le Centre mobilisateur Air des réserves qui devient le Centre d'administration des réserves de l'armée de l'Air (CARAA). Elle voit la création du Dépôt du matériel spécialisé du Génie de l'Air (DMSGA) qui est dissous le 31 décembre 1972, puis la création de la Compagnie régionale d'infrastructure (CRI) 13/352 de la 2e RA le 1er septembre 1970 et l'Entrepôt de l'infrastructure de l'Air (EIA) le 1er octobre 1981. Le 1er octobre 1984 le Centre d'instruction militaire de la Cité de l'Air (CIMCA) est transféré du Bourget à Chartres. La dossilution du CRI et du CIMCA en 1994 entraîne la transformation de la BA qui devient le Détachement Air (DA) 90/279 rattaché à Châteaudun. Le DA est dissous le 31 juillet 1997, l'ECIA part sur la BA 106 de Mérignac, le BCIAA et le CARAA fusionnent pour donner le Bureau des archives et des réserves de l'armée de l'Air (BARAA) qui s'installe à Dijon-Longvic.

Documents en relations

Voir également les archives de la Base aérienne de Châteaudun (AI 120 F)

Dernière modification le 14/06/2022