Ministère de la défense

Le SHD à Rochefort

 

Le SHD à Rochefort concentre une part importante de la mémoire de la marine de guerre française, dont le port et l'arsenal de Rochefort constituèrent une pièce maîtresse de la fin du 17ème siècle au début du 20ème siècle, tête d'une préfecture maritime couvrant la portion du littoral comprise entre la Vendée et la frontière avec l'Espagne.


Des archives patrimoniales, reflétant l'histoire de la marine française du 17ème au 19ème siècle


Entrée du SHD à RochefortQuelques fonds sont plus particulièrement remarquables :

- fonds de l'intendance de la marine de Rochefort (série E) : série complète depuis la fin du 17ème siècle, qui retrace toute l'histoire de la marine atlantique sous l'Ancien Régime, et parfois au-delà, puisque l'intendant de la marine de Rochefort est également l'intendant de la généralité de La Rochelle pendant le premier tiers du 18ème siècle ;

  • - service de santé (série F) : dont le fonds de l'hôpital de la Marine de Rochefort, qui abrita la première école de médecine navale au monde ;

  • - fonds de la direction locale des constructions navales (série G) : elle regroupe plusieurs milliers de plans de navires depuis le 18ème siècle jusqu'au début du 20ème siècle et quelques milliers de plaques de verres représentant l'arsenal de Rochefort dans le dernier tiers du 19ème siècle ;

  • - fonds de la direction locale des travaux maritimes (série K) : plus de 5000 plans antérieurs à 1945, principalement des bâtiments composant l'arsenal de Rochefort et les forts protégeant la rade de l'île d'Aix, dont le Fort-Boyard ;

  • - justice maritime (série O) : fonds du bagne de Rochefort, actif de 1766 à 1852, dont les registres matricules des forçats, et du tribunal maritime permanent de l'arrondissement maritime (procès de l'affaires des brûlots et de la Méduse) ;

  • - fonds des quartiers de l'inscription maritime, de la Vendée à la frontière espagnole (série P) : matricules de tous les marins, rôles d'armement et de désarmement des bâtiments de commerce, de pêche, de plaisance...

Une bibliothèque spécialisée dans le domaine maritime



Le SHD à Rochefort conserve également une bibliothèque dont l'origine remonte à la fondation de l'école d'hydrographie de Rochefort en 1836. Ayant continué régulièrement à s'enrichir depuis cette date, elle est spécialisée en histoire maritime et navale et dans l'histoire des régions du littoral atlantique.

 

 

Des ressources offertes à tous


 

Vue du SHD à RochefortInstallée dans une ancienne caserne du Second Empire, spécialement aménagée au milieu des années 1980, le service dispose d'une salle de lecture d'une vingtaine de places, ouverte à tous, et de locaux lui permettant de recevoir des groupes, notamment des scolaires.

Pour mieux faire découvrir et partager ses collections, Le SHD à Rochefort :

- travaille, en partenariat notamment avec la Corderie royale, le musée de la marine et la Maison Pierre Loti, à la mise en valeur du patrimoine maritime rochefortais au travers d'expositions et de publications s'adressant à un large public ;

- soutient le développement de la recherche en histoire maritime en collaborant avec les universités de La Rochelle, Poitiers, Bordeaux, Nantes, parmi les plus actives dans ce domaine.

 

Quelques chiffres


 

7 km linéaires d'archives.

25.000 ouvrages et 500 titres de périodiques.

279 lecteurs en 2008, qui ont représenté 826 séances de consultation.

Le personnel de l'antenne se compose de 10 agents.

 

En savoir plus


 

Alain Morgat, « Les fonds et collections de l’échelon de Rochefort » Revue historique des armées, 253 | 2008, [En ligne], mis en ligne le 27 octobre 2008.

Horaires, accès et conditions de consultation en salle de lecture

Adresse postale et téléphone

L'état des fonds d'archives

Présentation des collections de la bibliothèque

 

Mise à jour : juin 2009.